Badische IV h + 7 CIWL Wagen | Voie H0 - Numéro d'article 26922

Coffret de train Orient Express avec la IV h badoise

Train de luxe avec eau chaude courante
L’Orient-Express – véritable légende - et la locomotive badoise IV h pour trains rapide en tant que loco à vapeur des Länderbahn la plus rapide évoquent la grande époque des trains de luxe. Les voitures de l’Orient-Express à l’équipement extrêmement luxueux possédaient les plus hauts standards techniques de tous les temps tels que chauffage central, eau chaude courante et éclairage électrique. C’est pourquoi d’innombrables diplomates, aventuriers, espions, trafiquants, « femmes fatales » et têtes avec ou sans couronne l’empruntaient. Assortie : l’élégante Pacific badoise IV h pour trains rapides qui, au début des années 1920, remorquait l’Orient Express sur une partie de son parcours.

Modèle réel: Orient Express avec la locomotive à vapeur type badois IV h en livrée noire et sept voitures en teck de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits et des Grands Express Européens (CIWL). Respectivement deux fourgons à bagages, quatre wagons-lits et une voiture restaurant. Parcours de Calais à Bucarest via Paris – Strasbourg – Stuttgart – Munich– Salzbourg – Vienne – Budapest. État de service de la loco à partir de mai 1921 avec numéro d'immatriculation badois 1010.

( c # h E + j U 1 Y
Coffret de train Orient Express avec la IV h badoise
Coffret de train Orient Express avec la IV h badoise
Coffret de train Orient Express avec la IV h badoise
Coffret de train Orient Express avec la IV h badoise
Coffret de train Orient Express avec la IV h badoise
Coffret de train Orient Express avec la IV h badoise

Faits les plus importants

Numéro d'article 26922
Voie / Type de conception H0 / 1:87
Epoque I
Genre Coffret de trains
Manuels Spare parts list Order spare parts Projet décodeur
Article pas encore disponible.
Now available in stores
Trouver un revendeur

Faits saillants

  • Décodeur numérique mfx+.
  • Éclairage intérieur LED intégré de série.
  • Attelages conducteurs de courant fonctionnels.
  • Série limitée à 1999 unités.
  • Certificat d'authenticité numéroté.
  • Produit

    Modèles réduits : Locomotive à vapeur avec décodeur numérique mfx+ et nombreuses fonctions sonores. Motorisation régulée haute performance avec volant d’inertie dans la chaudière. 3 essieux moteurs. Bandages d’adhérence. Pré-équipée pour l’installation du générateur de fumée réf. 72270. Fonction permanente du fanal à deux feux (inversion en fonction du sens de marche) et de l’éventuel générateur de fumée en mode d’exploitation conventionnel, sélection possible en mode numérique. Eclairage assuré par diodes électroluminescentes blanc chaud sans entretien (LED). Voitures avec nombreux détails rapportés et numéros d’immatriculation différents. Soufflets d’intercirculation repliés avec tôles d’intercirculation rabattues aux extrémités de la rame. Portes des fourgons à bagages fonctionnels. Toutes les voitures avec éclairage intérieur LED intégré de série et attelages conducteurs de courant fonctionnels. Les lampes de table de la voiture-restaurant sont allumées. Frotteur monté sur l’un des fourgon à bagages. Set de transferts avec numéros de voiture et plaques de parcours fourni. Le coffret de train est livré avec un certificat d’authenticité numéroté. Longueur approximative h.t. 193 cm.

    Compagnie Internationale des Wagons-Lits et des Grands Express Européens (CIWL) est une marque déposée par la Wagons-Lits Diffusion (WLD), Paris, France. Tous droits de reproduction réservés. © Wagons-Lits Diffusion - France.

    Vous trouverez les voitures de ce coffret de train en version pour courant continu dans la gamme Trix H0 sous les réf. 24793 et 24794.

    YouTube

    Série unique limitée à 1999 unités.

  • Information sur le produit

    - Nouveautés d'automne 2016 - Programme 2016/2017
  • Informations sur le prototype

    Le glorieux nom d'„Orient-Express“ évoque aujourd’hui une image à la fois pleine de mystère, de magie, d’envie de courir le monde et de nostalgie car au fil des ans, le train de luxe des diplomates, aventuriers, espions, trafiquants, « femmes fatales », têtes couronnées ou pas a fourni matière à une véritable légende. Il a joué un rôle essentiel dans d’innombrables livres, romans policiers, histoires d'espionnage et films. Il naquit avec l’idée grandiose de Georges Nagelmackers : l’introduction de trains de wagons-lits de luxe sur le continent européen. C’est ainsi que le 4 décembre 1876, à Bruxelles, il créa la „Compagnie Internationale des Wagons-Lits“ (CIWL), compagnie qui existe encore aujourd’hui. Le réseau ferré européen s’étendant progressivement vers la région des Balkans, Nagelmacker élabora des plans pour un train complet de wagons de la CIWL depuis les ports de la Manche vers les Balkans et jusqu’à Constantinople (actuelle Istanbul) qui, à l’époque, n’était pas encore desservie par le train. Et pour finir, avec le premier «Express d’Orient», la légende naît enfin à Paris le 5 juin 1883. Ce premier Orient Express qui, cet après-midi là, s’apprêtait en Gare de l’Est à marquer l’histoire des transports, était composé uniquement d’une voiture-restaurant, de deux wagons-lits et d'un fourgon à bagages. Le voyage dans les Balkans n’était toutefois pas encore de tout repos à l’époque, les voyageurs devant emprunter le bateau ou la diligence pour certaines parties du trajet. Ce n’est que le 12 août 1888 que l’Orient Express atteignit pour la première fois sa destination finale Constantinople via Budapest, Belgrade et Sofia. Le train de luxe devint alors rapidement un véritable succès. Après le déclenchement de la première guerre mondiale, le train de luxe dut être rapidement suspendu. Après la fin de la guerre, c'est d'abord un "Train de luxe militaire" des puissances alliées qui, à partir de février 1919, circulait avec des wagons de la CIWL sur les rails entre l’Europe de l’ouest et de l’est, en contournant toutefois l'Allemagne. Ce n’est qu’à partir de 1920 que des voyageurs normaux furent également autorisés à l’utiliser et que l’itinéraire passa à nouveau par Strasbourg, Karlsruhe, Stuttgart et Munich. A partir de l’horaire d’été 1921, le train circula finalement à nouveau sous son nom traditionnel et le parcours fut rallongé de Vienne jusqu'à Bucarest via Bratislava et Budapest. Sur la partie badoise de sa route, l’Orient-Express fut alors remorqué par les locomotives pour trains rapides badoises Pacific catégorie « IV h », qui avaient été livrées par Maffei entre 1918 et 1920 en trois lots de 20 exemplaires au total. Prédestinées pour le service de trains rapides lourds, principalement sur la ligne de la vallée du Rhin Bâle-Mannheim, les élégantes et modernes machines 2’C1’h4v remorquèrent également l’Orient-Express. Avec leur système compound à quatre cylindres et double coulisse, leur grille d’une surface tout à fait exceptionnelle de 5 m² combinée au bon équilibre, elles devinrent des coursiers rapides sur longues distances exemplaires. Entre janvier 1923 et le 29 novembre1924, suite à l’occupation de la Ruhr, l’Orient-Express ne pouvait plus circuler à travers l’Allemagne et dut être dévié par la ligne d’Arlberg. Après cette date, on put à nouveau apercevoir dans le Pays de Bade les jolies IV h en tête du train de luxe, à partir de 1925 en tant que série DRG 18.3 avec les numéros 18 301-303, 18 311-319 et 18 321-328. .

  • Fonctions digitales

    Control Unit Mobile Station Mobile Station 2 Central Station 1/2 Central Station 3/2*
    Mobile Station 2**
    Fanal
    Contact du générateur de fumée
    Bruit.loco.vap.
    Sifflet de locomotive
    Commde directe
    Grincement de frein désactivé
    Sifflet de manœuvre
    Pelletage du charbon
    Echappement de la vapeur
    Grille à secousses
    Pompe à air
    Pompe à eau
    Injecteur

    * New features of the Central Station 2 (Part No. 60213, 60214 or 60215) with the software update 4.2

    **Neue Möglichkeiten und Ausstattungsmerkmale der Mobile Station 2 (Art.-Nr. 60657/66955) mit dem Software Update 3.55

Projet décodeur

Attention

ATTENTION: seulement adultes